Texte libre

R° est une supercherie car

rien n'est déposé : ouille !!

Le respect manque ....par manque de respect...

ceci est une tautologie écrite par toto , qui ne

comprend pas la signification...du  devoir .

Ma moralité est un droit , un devoir ?

Les contes montrent des chapuces ,

des lapinous et plein de fées .

Cela change de la merde ambiante!!!

UN GRAND MERCI AUX NOMBREUX

LECTEURS DE CETTE AVENTURE

APPELEE : blogattitude !!!

LE BLOG EST OUVERT AUX CENSEURS

ET CONTROLEURS DE TOUT GENRE

IL N'Y A RIEN A CACHER

VOUS TROUVEREZ SOUVENT LE MOT /

MERDRE

Présentation

Samedi 27 octobre 6 27 /10 /Oct 13:58
Mon père est décédé le 29 mai 2007
Il s'appelle Henri-Xavier Vray, dit moumousse
Sa devise est LDELMDMAE,
"Le désir est la métonymie du manque à être", Lacan

Il allait avoir 50 ans le 22 juin.

Il est parti subitement, un matin, sans souffrir
sans rien dire.
Quelques jours auparavant, il avait planté un olivier.
On ne plante pas avant de partir. Ou peut être si, va savoir.
Ses collègues m'ont dit qu'il le sentait bien en ce moment.
Retournement de situation, adieu mon père.
Tu me manques. Je pense souvent à toi, et toujours en bien.
Les images qui me reviennent me sont agréables. Je rigole. J'aime y repenser. J'en rêve.

Ce bolg avait beaucoup d'importance. Il en prenait soin. Il écrivait tous les jours.
Mon père est un passionné. Si vous pouviez voir ses photos...que dis-je, dès que vous verrez ses photos...
Il lisait énormément, il n'y avait plus de place dans sa maison. Le dernier polar suédois ou argentin, c'est sur, il l'avait déja dévoré. Le dernier femme actuelle ou monde diplomatique, l'amateur de cigare et l'informatique, c'était déja avalé, le temps qu'il faut à tous les pecnos pour regarder star academy. Quand ils regardaient les pubs, il avait déja lu le point et le nouvel obs, feuilleté ouest france et commandé du PQ noir du portugal sur Internet. Il avait connaissance de tous, même du risible, histoire de pouvoir discuter avec le dernier des abrutis.

Mon père fût un merveilleux psychiatre, parce qu'il éprouvait la douleur de ses patients.
Comment soigner si bien ses patients dépressifs, quand on n'a pas soi-même vécu la dépression.

Sur la place de l'église, le jour de son enterrement, il y avait beaucoup de monde, alors qu'il se sentati seul. Nous avons revu de vieilles connaissances, des personnes que nous avons vu passer, mon frère et moi, pendant notre enfance. La cérémonie était chiante, ce n'est pas ce qu'il aurait voulu. Je crois. Pas assez subversif, pas assez décalé, pas assez lui. Mais elle fût tout de même chaleureuse.

Comme je disais, son blog avait beaucoup d'importance. A ceux qui sont sur sa liste d'abonnés, merci de l'avoir lu.
Le commentaire est libre
Par Sébastien Vray - Publié dans : réalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Lundi 28 mai 1 28 /05 /Mai 14:21

....Le vide du vide .

On leur a montré le vide ou l'éternité : pauvres enfants .

Ils voyaient queudalle : une lumière glissait des lames du parquet dudessus . Ils boufaient pas , un peu d'eau . Ils étaient terrorisés : la panique au delà de la panique . L'enfer !

Les oursons et les poupées, on leurs avait enlevés . Merde!

Quel salopard était à ce point ! De sa m. qu'il se nourrissait !

Il ( Marcel ) de son nom avait des distractions : prendre les petits enfants et les mettre dans un tas de détresse . Il les cueillait , à la sortie des écoles avec sa simca rouge pourrie (il était assez con pour laisser des traces ) , mais ses plaques étaitent maculées de boue .

" maman , maman qu'ils criaient "

Mais maman était dans une folle incertitude ! Ne pas les voir à la sorte de l'école , ella avait été tout de suite au commissariat ... Mais ! Celà durait et , elle devenait annéantie .

Des affiches avaient été punaisées . Partout . Du gore . De la fécalité . Des tortures , avec des membres de l'establichement qui se la tenaient . Jusqu'à la mort ... des enfant de 7 , 8 ans .

Les flics , le commissaire Rombald et son adjoint Beter , s'affolaient.

8 jours , sans savoir ! Sans la moindre preuve !

Les concierges avaint été interrogées . Le voisinage aussi . Les maîtresses aussi . Enfin , tout le monde .

On disparaissait pas comme çà en 2007 !

NADA

Ils jouaient dans le parc . Ils ne jouaient plus . Peut-être ne joueraient plus jamais ?

Leur maman était sous contrainte de crier . De lancer leur malaise .

 Jacquou et Aline n'étaient plus là . Pourtant , ils faisaient partie de la même famille . Enfin , famille !

Le père faisait de la taule pour vols avec agression . C'était pas vraiment leur père . Mais , on retrouvait des grains de beauté ...Et malgré tout , c'était le leur . Merde ! De la graine de saloperie . De l'ingrat . De la pourrave .

Il   s'en foutait , n'avait aucune affection pour ces pénibles mômes . C'était bien, mais , il ne se rappelait pas , bourré qu'il était tout le temps ... le viol de sa meuf était fréquent ...

Mais , il s'en foutait ( 15 ans de taule ) , et ses compagnons ?

De vraies ordures qui faisaient mal aux enfants : des "piqueurs " ! Des chtouilles , des touilles, des dangereux .

Voilà qu'ils apprenaient que les gosses de Saoud avaient été enlevé ... bruit de gouttière , de plomberie ( tapge avant la fermeture les lumières et , dès le lendemain ) . Tant mieux qu'ils disaient : il le méritait . D'ailleurs , il ne jouait pas le jeu ... Il finirait par un rasoir éméché !

Saoud s'en tirait mal à la taule . Il bossait un minimum . N'était pas sympa .D'ailleurs , il s'en foutait , pas les autres , il y avait des règles en taule et celui qui ne les suivait après deux avertissements " douillait " . UN petiit cercueil en savon noir et un bonhomme pendu suivait . Très mal ! On le lui disait , mais , il était souvent shooté de tercian et de subutex R°. Car , ils disaient tout être accros ... qu'ils se piquaient au Subutex et la prison avait le devoir de les restreindre avec cette saloperie , que tout le mon de se procurait .

La lame mal aiguisée lui fit mal ! La gorge pendait , mais avec des morceaux de peaux !

Il était blessé ... Les gardients allaient pas s'en mêler. Trois gardiens pour 90 . Le top était atteint . 337% de " remplissage " .

Maintenant, on fait des enquêtes : ls n'avaient rien à se reprocher . Les fouilles avaient été éxécutées , sans la moindre arme ...

Il est vrai que dans leur cellule pourrie de 12m2 , les pédophiles étaient dans un mauvais grain .

Ils se plaignaient de leur triste sort et , finssaient par être 5 en cellule . Deux couchettes à étage de chaque côté . Un semblant de matelas au milieu ... et çà défilait pour les chiottes . La puanteur était réelle . Mais si bonne pour certains . De la bouge qu'ils étaient !

" Ils étaient protégés " disait le Dirlo de la prison .

Leur arrière -train avait subi des dommages .

Sang pour sang .

Les pédophiles ne " passaient pas " !!! En aucun cas , le code de l'honneur ou dit de l'honneur ne pouvait accepter cette engeance .

Quand les taulards aprendrons la disparition des deux enfants de Souad . Il n'allait pas en être ainsi !

Souad mort , des nouvelles du dehors , à lancer et recevoir par dessus les barbelés . Des réponses .

Certains allaient payer .

Un chichoune ! Deux chichounes . On plaisantait pas avec çà . La famiglia !

C'était pas bien , avec leur putain de code .

Dux chichounes : le massacre !

BASTA

MARCEL avait été ouis à bas -bruit .

C'était LE dégueulasse . La poubelle . Le suintant . Le baveux . pervers jusqu'aux oreilles . Le lipidineux , disaient certain . R°

A la taule de Dijon , les bruits dans les  tuyaux s'accéléraient .

De peine en peine .

*

*      *

Une porte , deux portes , trois portes et le gardien avec ses multiples clés les ouvraient au fur et à mesure . Ils étaient dangereux comme des frelons là-dedans  mais .... ?

Le commissaire Rombald était effectivement là pour entendre Scipion ( l'un des plus anciens de la taule ) .

Scipion , le plus ancien ( 77 berges à son actif et quelques meutres de rien , de la racaille des fis de pute ) . Rien que des salauds  .

Scipion l'ancien ne supportait pas que l'on touche aux marmots ...L'enfance avait été dure pour lui , mais ses parents lui avaient inculqué de ne pas faire du mal aux minots .

Il menait son enquête et le commissaire Rombald le suivait : façon de dire ... Plusieurs faits étaient toqués aux niveaux de la plomberie . Un salopard de pas chétien avait déjà été incarcéré à Dijon .... Marcel ou autres JPG ou ?

Les potes de la prison l'aidaient le Scipion dit l'ancien : un souterrain , une grotte , une ancienne graveline ... Un cahutte sur les berges : petite , mais salement profonde .

Les chichounes auraient dû être là .

Il faisait ce qu'il pouvait , Scipion . Homme d'honneur . Il était eceprionnel qu'il donnait les mains aux flics . Mais , là , trop de m . A punir !

La bagnole de marcel était une simca pourrave rouge ( malin , hein ! ) .

Le commissaire , parmi les étangs s'était approché d'une hutte ... Des traces de 155/70/13 étaient présentes . Un fil rouge se tortillait à la porte arrière droite . Le lapinou était sous le siège ... et le coffre , sale , avec labave , les pleurs des enfants .

Après examens ADN , chers mais efficaces venant de la mère , avaient montrés que les p'tiots étaien à elle . ET , ils étaient là.... . Mais où ...?

On ne trouvait pas Marcel ( cette vacherie pédo. avec ses cassettes dans le VHS de la pièce principale ). Une télé , un magnétoscope , des instruments de pêche ...

Occupé à torturer les minots .

Ils les faisaient se balancer au dessus d'un gouffre de la carrière..

Sa " pêche à la ligne " !

Ils étaien garrotés et leur frayeur abitait l'ensemble / Marcel s'en délectait !!! Ilbavait . Epilptique peut-être , saligaud , certain . Une bouille , avec les yeux jaunes , pas rasé , fringué de saloperies. La fameuse âme libidineuse . Un sanglant !

Scipion avait aidé le commissaire à trouver l'habitat !

Mais , Scipion ne se serait pas compté de çà ! Il avait des amis à l'extèrieur , nombreux qu'ils étaient .

L commissaire Rombald avait déjà commencé ses pérénigrations vers les marais . Aristote , un des meilleurs amis de Scipion s'y rendait aussi .

Les deux étaient armé : un Beratta 7,65 pour le commissaire , une UZI pour Aristote ( au moins , il ne l'avait pas acheté pour rien , 1500 euros , c'était une somme ! ) .

Beter était présent aussi . Lui aimait les 9mm ( çà faisait boum-boum et la tête était arrachée ) .

Scipion ( on luit prêté un portable et guidait les trois hommes ) .

Tous avaient entendu dans la taule , qui était elle-même très tendue : les pédophiles on allait les leur faire bouffer !

De terrains en terrains , ils s'approchaient ...

Marcel allait j.

Les enfants allaient sauter dans la graveline !

Romald , Beter et Aristote s'étaient touvé un point commun : arrêter le massacre !!!

Combald avait commandé des plongeurs qui s'approchaient à petits pas et , connaissait une galerie souterraine pour arriver à cette fosse . Ils s'empalmaient R° . Des fusils sous-marins avec des dards au curare ( des fois que çà pouvait servir ) .

Tout le monde était bardé de micros . Seul Marcel était seul ...mais avec les deux minots ( 5 et 8 ans ) ... Ils n'en finissaient pas de se faire plaisir .

Tout le monde avançait , sauf lui !

Il se trouva avec un rasoir sous la gorge . Bien affûté . La main qui le tenait , celle d'Aristote tremblait . Il y avait des saccades et la gorge , enfin coulait . De la merde , de la sueur , du sang .

Scipion avait fait un énorme boulôt qui obligeait le commissaire Rombald et son adjoint Peter à le féliciter .

Ils avançaient avec les nouvelles torches au Luxeon R° . Dix fois plus puissantes que les Mag-lite R° .

Aristote avait de l'avance ... Pourtant Marcel ne clignait pas des yeux . Les moulinets , les deux cannes à pêche avaient pris des gros poissons : les enfants tels quels .

Il suffisait de retirer les freins des moulinets et , ils allaient faire un si beau voyage .

Manque de bol pour cette ordure , il reçut du bas dans les couilles une flèche ... empoisonnée . Raide , qu'il était . Les plongeurs avaient recueilli les minots .

C'était pas si un travail super .

Lautorité et ... Scipion et Aristote avaient bien sauvé les deux mistouflets .

Raides , froids qui 'ils étaient : l'ambulance était là avec maman ...

Doudou et Lapinou refirent leur apparition . Les gosses ne pouvaient s'en détacher .

*

*     *

Aristote repartit ...

Les plongeurs étaient ... avec une faute . Mais le curare finssait son effet .

En effet , Marcel criait  son innocence ... parbleu . Ils était couché en deux et bel et bien foutu . pris en flag . Il allair écoper de trente ans . Bien fait . On ne devrait pas laisser ces ordures dans la nature . Il allait souffrir et le jury serait prêt à tout . La maximum et sans année ... On est puni par là où on a péché ...

Combald et Peter étaient les plus heureux du monde , les traces de fatigue avaient quasiment disparues . Du café fumait ded'un petit feu : les flics et les voyous étaient ensemble ... pour une noble cause . Certains vaient des goldos . D'autres de dunilles ...

Et le cas de Scipion ?

Il était dégoùté du genre humain .

Il fut relaché pour bonne conduite , avé la médaille /

Il partit se terrer dans un lieu secret avec  plein de canassons , et des bons .

Rombald ouvrit sa fiole de wisky et en donna à Peter .

Tout deux dormiraient cette nuit .

Tuer des enfant était pire que tout !

Il avait fallu faire confiance à la taule : des êtres humains que je vous dit !

Aristote , tu es mon pote et , tu ne dois rien à la Loi . Il n'avait fait que son devoir .

*

*    *

Par moumousse - Publié dans : policier
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 28 mai 1 28 /05 /Mai 13:41

.....Chat ba la , chat ba la .

Sur une musique d'"un homme et une femme " de Cl.Lelouch .

On siffle

il renifle

D'où çà vient ?

mine de rien

Le chat est envoûté par les sifflements

trois octaves , si je ne ments

Ecoutes !

Tu te laves la "pastille " , déroute

Le sifflement les rends gagas

Ils se mettent en bas

dans la position

du chat ba la ,érection

Les sifflements sont durs

à entendre et à prendre

dans ses oreilles

faites pour l'oreille

Chant

contre-champ

c'est Jules

il pullule

des mets désafectés

pour leur nez

A voir un chat

qui entend un contine sur leurs bras

Chats la la !

Il réagit à son nom

et d'autres qualificatifs de bon

usage chez le chat intelligent

Alors pépèrre , pabst , Jules

Il n'est pas trop nul

et entends

dans ces champs

des retournes R° se son vivant

En fait , il a plus de neurones

qu'on le dit , la conne

Plusieurs

des heures

de chançon , de sifflage

Grattes mois le menton

Ilprésente , la droire , la gauche

le dessus en en -dessous , poche

d'intelligence

Se faire masser partout

où on doit l'être , de tout

C'est montrer que le chat

a plus de 6 neurones

Au moins le double , et ronronne

d'être aussi intelligent

davant ces sinistres gens

Dire qu'il a 6 Ou 8 neurones

c'est une cha-ronne

Ils sont beaucoup plus intelligents

que ne pense la science l Pauvres gens

Ils n'ont pas étudié les chats

seulement des électrodes dans le cerveau des chats!!!

A cette boucherie , les chats sont preneurs

au delà de leur malheur

de calinités , de peur

qu'ils s'en aillent de peur

Ils aiment les caresses qui font progresser le nombre de neurônes

Drones de chats! Et leurs neurones

sont plus souvent présents

que la bave du crapaud

ne les fait pas douter

Un chien est une serpillière

le doigt dans le derrière

Ils sont affublés d'acharnement de la langue

Beurk ! On est tout sale de leurs bang

de leurs humeurs gandouillasses R°

de leur peur avec les godasses

que l'on amène pour les feignaces

Ils apportent le journal

ce n'est pas mal

Mais stop à la glandouillerie R°

ces segneuries

Enfin , les chats

sont beaucoup

plus intellgents que les chiens , beaucoup

Ils sont indépendants

et se moquent des serpillières

que sont les chiens avec leur derrière

où la queue remue le chien

dommage de vent de chien

les chats s'emitouflent

dans les pantoufles

Il ne faut pas comter sur eux

pour ramener le journal , eux

sentent que c'est pas leur boulot

Ils se planquent comme des bullots

Chat , tu nous tiens

par la main

Ta patte se rallonge

su tu veux une rallonge

de sentiments précieux

ne puant pas , ce sont les cieux

qui déterminent la constellation du chat...

Elle est brillante , cha

Qu'elle nous protège

bien à l'aise

ces chats mystérieux

au delà des cieux

*

*      *

Par moumousse - Publié dans : contes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 27 mai 7 27 /05 /Mai 15:39

.....Inutile de s'attendrir sur son sort , ou critiquer les institutions : celà ne sert à rien .

Les nouvelles policières vont reprendre : quatre

* sa peau était si douce

* on les acgève bien

* les organes se promènent

* l'énigme de l'impasse J.Giraudoux .

C'est long , mais çà en vaut le coup!

merci d'avance

*

*      *

Par moumousse - Publié dans : réalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 26 mai 6 26 /05 /Mai 15:18

....Jules .

Le héros de nombreuses aventures

était tenté  de s'offir des mets de biture

les zoziaux

philosophio

Avec la mangeoire

les zoziaux rappliquaient dare-dare

C'était un comble

d'aller bouffer

devant un chat sans esbrouffe

Il avait 5,5 kg

de trop

Il n'était pas assez leste

Le maître devait choisir la peste

ou le choléra

d'ailleurs , Jules n'avaient pas de rats

à sa disposition

ni de souris voyons !

Tant mieux pour le locataire

pépère

Mais , revenons à Jules

avoir des entremêts de bulle

aussi délicats

Celà le travaillait , c'en était un cas

Il était inquiet

de ne pas se mouvoir

dans ce terroir

Les petits mains sifflaient

et se moquaient de lui avec rejet

Pourtant , Jules s'asseyait

au milieu des graines , Oh ! Yé !

Mais , ils étaient malins

pas de nourriture pour le calin

Dommage ! pensait-il

que de vies inutiles

Lui , Prince des Joyaux d' Aphrodite

ne devait pas se mêler à ses petiites

Jules qu'il était

Un mâle abstrait

qui avait mal

d'avoir perdu pas mal

ses coucougnolles , pardu

Pourtant , il était au Précal R°

de Bayer , une nourriture pas bancale

qui ne le faisait pas grossir

son poids de 6 mois , et là , c'est  le pire

était de 5,5kg

sans eau

Que faire ?

Devant cette frustration de fer

Il devait être philosophe

il apprit des stophes

de la pauésie

bien lui pris

Car , c'était le plus philosophe

des chats de quartier , mais bof !

Par contre

contrairement à ce qu'il compte

il finissait par protéger

ces petits bêtes ailées

des chats errants

des malades , au demeurant !

Le comble !

Il mangeait de l'herbe

pour la gerbe

d'être dans cet état

où , les oiseaux auraient pu le remercier , DA

C'étaient des innocents

ou de joyeux pervers avides de sang

Un chat , chez eux

équivalait à 100 kg de graines , les heureux

Mais , Jules n'avait

pas même le droit d'avoir une boite de navets

Il était au précal

et n'aimait que cette denrée générale

On lui vait proposé du gras foie

des harengschois

des sardines

ou du bar de ligne

Nada , le précal

devait être hypnotique ,  pourtant banal

et entretenait une addiction

dès sa présentation .

Cette vie de Jules

personne ne la connaissait , des nuls

Il souffrait en

silence

le coeur plein de rance

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : slam
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 25 mai 5 25 /05 /Mai 21:14

 

 

 

......Elle existe toujours .

Euronews , ce soir parle de la ménagère !!!

Ras le cul !!!

Les ménagères doivent se révolter ...

La ménagère de moins de 50 ans est surtout une belle femme qui en a marre d'être traitée comme une idiote .

Maintenant , il y a des mecs , le CESU (chèque emploi universel ) . Il y a des femmes de ménage avé 80% de taxes !!!

On n'aide pas l'emploi .

Ras le bol se repasser , essuyer , laver .... STOP !

Elles doivent se révolter .

Que font les mectons ?

Repasser une chemise 100% coton est ingrat .

Pour les mecs qui ne le savent pas : commencer par repasser le col ( sans l'élargir ) , après les poignets ( d'humour !) .

Après on s"attaque" à un coté de la chemise . Il faut une véritable table à repasser et un fer de pressing , si possible .

Un côté , le deuxième ! Attentions aux boutons , surtout s'ils sont de nacre ;

A la fin , tu étends ta chemise à l'envers et , progressivement tu repasses la fin , et en remontant , ne pas oublier les plis derrières ...

M'enfin , il fô de l'espérience !!!

Alors la ménagère maintenant , elle drague .

Regardez Ségo , avé son âge , elle peut faire b... les mecs , surtout avé le tailleur rouge ...

Alors , STOP DE LA MENAGERE , ELLE EN A RAS LE C. d'être prise pour une ménagère .Alors , les mecs , au boulot ... des tâches ménagères . Vous serez surpris de na pas être viré( oui , c'est athentique et par expérience ) .

Cette conne de pub. existe toujours ;
Alors , les femmes , révoltez vous !!!

Rien de rien .

Alors , les mecs qui font la pub ....STOP .

Sur un autre plan , il faut que les femmes se stabilisent : 80% des suicides ,  quand le mec est largué .

He ! Oui ! Les femmes , les hommes sont de petiits êtres fragiles !!!

 *

*      *

 

 

Par moumousse - Publié dans : société
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 24 mai 4 24 /05 /Mai 23:49

......L'énigme de l'impasse Jean Giraudoux .

Bien connue des services de police pour ses habitants peu recommandables ...

Un plombier véreux . Plein de retraités qui ont fait construire des puits sans autorisation . Les beux ... Un psy chtarbé et son chat Jules ...

IL fallait comprendre qu'il y a 85 ans , cette impasse était mal famée . Des jeunes femmes égayaient le trottoir pour un prix pas cher du tout !

Mais le Tarn et Saône connaissait bien cet endroit .( S.Levayant ) . Justement , c'était en descendant de la côte qui montait . Donc , par un effet de serre , tout en haut !

 On pourrait dire les bas-fonds . D'ailleurs , ils étaient souvent envahis de flotte . Les orages et les ... rats ,  les plantagrules R° et les chyropractètes à pattes R° ( 7 seulement ) . C'étaient des dahus du lit , marchant au niveau des draps .

Qu'y avait-il à cacher ?

Des trésors ? Non !

Mais , quelle aventure !

Le bordel Vincent y était sis . Il y avait des drôles de drames . Du pognon ! Des bagarres et de la merde . De pov.femmes étaient taxées . Pire , violées ...

Les souteneurs arpentaient l'impasse , les salauds !

Ils étaient violents avec " leurs femmes " n"hésitant pas à utiliser l'acide sulfurique sur les visages des femmes qui voulaient se tirer , justement de ce bordel .

A Branle sur Leau , ils ... ils étaient nombreux à fréquenter le bordel riri . Ils avaient des besoins ,  ces porcs . De quoi voyager avec les blacks , les hindoues etc ...et même les françaises bizarres . Trois seins . Une jambe . Mais , le reste était là . Ils voulaient du caoutchouc , mais , ces salauds de clients préféraient sans !

Mais voilà-t-il qu'ils disparaissaient un à un  .

Finalement , c'était un bien . Ils trompaient leur femme et leur ramenaient la vérole .

Cette ville de province était plutôt mal fréquentée . Les oiseaux des villages voisins s'envolaient ... pour convoler avec des bouzoufs .

50 bouzoufs la pipe ...

100 bouzoufs , c'était une passe . Et pour plus de 5O bouzoufs , c'était la totale !!!

Mais , ces disparitions ...

Qu'en était-il ?

Au point de vue moral , pourquoi pas : ces dits-affranchis . C'était pas vriament une grande perte .

Mais , pour la police , c'était rageant .

Le professeur Maritus et le comissaire étaient fou de rage . On se moquait de lui et , de ses hommes : Bienvenu , Aristaute , Blaro . L'inspecteur principal Gulliver : grand homme lettré qui avait beaucoup lu, au demeurant en était tout rouflaqué R° .

Ils faisaient ce qu'ils pouvaient , mais le préfet ne leur donnait pas assez d'hommes ...

15 hommes et une femme manquaient . Ils ne manquaient pas vraiment à leur famille , mais certaines étaient déçues . Pas assez de violence pour la vengeance . Des psychiatres pervers sexuels commençaient à disparaître / L.M/F/ . Morts , j'vous dit !

On les a jamais retrouvé . Sauf leurs petites culottes féminines , ces pervers ...

Pas même , des morceaux !

Cette saloperie tannait et bouzillait le moral de ces hommes . Ils n'en pouvaient plus . Ils faisaient des heures supplémentaires , des nuits de surveillance sans sommeil . Et halte aux sandwichs ou autres saletés de ce genre .

Leurs femmes ne les voyaient plus et considéraient le pire , ellles pensaient qu' ils ailaient au bordel par exemple !!! pas de kdo .

Mais , ils le surveillaient tout le temps ce claque , mais n'avaient pas le temps de tirer un coup , nom de dieu de bordel de merde !

Vingt Cents ...

Celà devenait une énigme ; terrassante . Vincent , un mot à coucher dehors . Le sang était très près .

Fallait-il décortiquer le mot ?

Le vingt allait être atteint ( 15 hommes , une femme ) . Quatre allaient encore y passer " à la casserole " !

*

*      *

Des traces , il y en avait . De sperme ... des capotes traînaient . Dans les égoùts , çà remontait !

Le bordel avait une vie de 17 h à 3h du mat. Donc , le temps était très étendu ...

Il y avait celui du matin : avant la messe .

Entre deux , les pressés , les soumis .

L'AM , c'était à la place de la sieste .

Et puis , et puis ...

Tout espèce se balladait , cherchait . Le champagne coulait . En torrent . Il goulayait bien .

Le rouge partout , les miroirs au plafond et la possibilité d'obtenir une plaque photogaphique étaient hors de prix ...

Iménnée ( la petite chérie , dite vierge ) , Sophie , Isabelle , dite Isa était très active . C'était une pute de choc . Sa rentabilité était énorme et Mére Thérésa surveillait ses oualles avé le bonheur .

Les mequetons , leurs costumes gris à rayures , la chemise rose , la 11 cv noire ( c'était leur seul goùt ) . C'était de  parfaits salauds , odeiux ; même avec Mère Thérésa , la chefesse R° , la sainte . Ils disaient constamment qu'elle ne faisaient pas assez de chiffre . Il est vrai qu'ils prenaient 80% des bénéfs.

Les péripatéticiennes avaient de l'argent entre leurs seins ou sous les chaussures . Pas de rigolade !!! Pas de rigolade avec l'argent noir . Mais , elles grapillaient leur fric ; qui , par ailleurs était bien gagné . Elles étaient méritantes .

 Ils étaient salement méchants et défiguraient leurs " femmes " sans complexe " A coup d'acide , de surin . Les merdeux : heureusement qu'ils étaient à Branle à Laie . A Paris , ils ne  les tenaient pas .... ces branleurs ! Des zigotos ! Des pourritures ( d'ailleurs , ils puaient et ne se lavaient pas : pourquoi? hein !)  . Ils étaient trop bien pour ces salopes ces radasses , putasses . En plus des 80% , ils se servaient " sur le tas " à se faire tailler des crayons .... Ils n'étaient pas innocents .

Les pouilleux avaient grandi dans la banlieue de Branle la Laie . Sorte de zone de non droit . Pourtant la ville était petite ( 50 000 àmes moins 21 ) !

Mais , ils avaient peur .

Leur clientèle se barrait en couilles .

Elle disparaissait petit à petit . La clientèle !

"Vins sans" était un lieu de barbarie . Les mecs n'étaient pas si mal servis . D'ailleurs .

Le nom de Giraudoux descendait la bandaison . Triste son oeuvre . Chiante . Mais , c'était une impasse .

Impair , passe et manque !

Les pensionnés du Vincent avaient la sale habitude de battre les femmes ... Les disparitions étaient , sans doute , bénites par Mère Thérésa ...

Voyons ,  Mère Thérésa , une réfugiée d'un couvent , reconvertie pour le meilleir et le pire .

Elle n'était pas une oie blanche , mangeait des carottes rapées ! Enfin , une femme !!!

Le bordel SANS VIN donnait aussi la confession avé des hosties faites maison en massepain .

Quelques idées surgirent chez le commissaire et le prof .

Mère Thérésa ne devait pas avoir la conscience tranquille ... disaient -ils . Mais manque de bol , elle l'avait tranquille /

Elle lavait , lavait la sale race des clients ( surtout les pires ) .

En urbanisme , l'Impasse J.Giraudoux était en haut de la pente ... l'eau tombait au bas et le plombier avait fait une sorte de lac  ( contre une modeste contribution , il était homo et se faisait les mecs avant leur mort ) .

Noyés qu'ils étaient . Ces charlots . Enc. et vole l'eau ferrugineuse !

Noyade par pendaison . Ils avaient les membres garottés et étaient suspendus . A chaque fois qu'ils se mouvaient , ils descendaient d'un cm ... Ils ne bougeaient plus , mais par fatigue finissaient par se noyer .

Le commissaire et le professeur trouvèrent des pistes . Les 11 cv disparaîssaient chez un carrossier malveillant . Les clients odieux disparaissaient tout simplement .

On retrouvait jamais leur bagnole . De toute façon , on ne pouvait pas se garer dans cette putain d'impasse .

M.J. et Mère Thérésa étaient complices .

M.J . habitait en face du St Vincent . Il en avait ras le pompon !

Et puis , il avait milité aux JOC .

Mère Thérésa venait souvent chez lui , car , il était fournisseur de champ.

Ils vaient monté un coup .

La justice imanente ... mais sur terre .

Sa galerie en dessous du jardin tombait chez le plombier et la route était facile à traverser , surtout pour les salauds piccolos et les pas drôles gigolos !

En fait , ils étaient précipités dans l'"égouttoir " qu'ils appelaient . La méchanceté ne disparaissait pas , mais , eux , si!

Le " quartier était hanté " disaient les journaux .

Les flics ne croyaient pas à cette hantise .

Ils avaient commencé à connaître le couple J/Thérésa .

Et finalement , ils étaient d'accord .

Le chiffre monta à 20 .

Mais les tueurs ne furent pas inquiétés  par les flics. Ils débarassaient la ville des salauds , des bandits .

P'ête même que le chiffre allait être dépassé .

Le St Vincent serait fermé . Les possesseurs de Thomson de paris avaient été mis au fait . Il fallait s'en débarasser de ce bordel qui salissait leur réputation .

Les Thomson rugirent . çà gouttait de tous les côtés . D'ailleurs , l'eau du Lac devint rouge .

Mère Thérésa et M.J furent heureux avec plein de nenfants .

Ils s'aimaient et ne pouvaient

pas supporter

ces cochoncetés

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : policier
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 23 mai 3 23 /05 /Mai 16:41

.....Combien de nous , ayant différents maux vont se retrouver fiché ?

l'alcool , le tabac , le h , le cholétérol , la vitesse . Nous allons être encerclés de contrôles de ci delà .

Vitesse .

Ce qu'il ne faut pas dire .

Les maladies de l'enfance .

* Tél.portable

* internet

* Tickets de caisse

* téléphone

* Cartes diverses bleues ou autres

* Ticket de parking ou de péage

* Les écoutes

* Le dossier médical

* Le dossier employeur

* Le dossier employé

* La liste des actes très subversifs comme , être dans la rue , par exemple .

* Les notes

* Les payes

* Les impots

* Le manque de peau

* Les chéquiers

ETC...

Nous aurons bon demander les fichiers des RG , mais , ils ne viennent pas .

Les grandes oreilles de dabel you ...

* Le wifi

* Les abonnements

* Les sports

Tout celà fera un joli dossier que des emplyés vont relier et , chaque jour apportera sa preuve .

D'ailleurs , l'auto-censure est déjà présente ... On se prive

Que va-t-il rester ?

La longueur de PQ utilisée par mois ?

Le nombre de nouilles englouties ?

BASTA

NADA

NIET

NICHT

NEIN

NOT

CON

CONNE

Relisez un bouquin de Boris Vian , sour le pseudo de vernon Sullivan : " on tuera tous les affreux ! " . Très prophétique .

L'inévitable 1984 .
Noam Chomsky .

L'enfer de dante en regardant le tableau de Jérôme Bosch ...

La gravitude !

Merde , on est en France , pays de la démocratie , du travail , de la fraternité .
Je m'imaginais en Angleterre ou aux States !

BIEN

VIVE LA FRANCE

./

VIVE DE GAULLE

././

ON EST LA POUR EN

CHIER

./././

PAS DE PLAISIR

SANS TRAVAIL SUP.

././././

ON LES AURA

./././././

CE N'2TAUT QU'UN REVE

APRES TOUT

./././././././

MERDRE

Par moumousse - Publié dans : société
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 mai 3 23 /05 /Mai 16:30

......Le programme pour pluseirs mois vient d'être établi .

On est pas là pour prendre plaisir mais en chié .

Trop dommage , on n'allait en chier de l'autre bord .

Mais cette auto-critique du PS en devient gênante : on leur a rien fait , mais 10 ans pour se préparer , c'est déjà pas mal . Les guerres intestines font rage et , pour les légilsatives , on rapièce sur une jambe de droit .

Un cornard : le centre .

Quand on voit les ex-députés de F.Bayrou monter une formation politique du centre . Que va-t-il lui rester ?

Il ne s'attendait certainement pas à autant de lâcheté , de machiavélisme , du tout contrôler ...

He! Bien !

Que se passe-t-il dans cette noble phrance . Les gens ne semblent pas en avoir assez de baver et , cette majorité , elle vient bien du peuple !

Légitimus . Panem . Circences ( le directeur de tf1 ) ... très drôle !

Nous sommes donc idiots d'attendre les législatives et , surtout le mois de juillet vour voir " passer " des horeurs .

Ils l'ont voulu , ils l'auront .

jamais le clivage droite/gauche n'a été aussi important .

On ressemble à la France ou vice-versa !

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : Politique politicienne
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 21 mai 1 21 /05 /Mai 23:28

.......Midi !

Trop chaud !

Tro tôt !

Il était l'heure de manger pour Cavali : la Trattoria san vilgo était ouverte et promettait le petit jésus en poisson .

Alessandro , c'était le chef , il avait dans les soixante ans et savait qu'il ne pourrait continuer . Mais , pour le commissaire , il se cassait en trois . Rien que des beaux morceaux , du poisson qui sortait à peine des filets , de la marée pleine .

Cavalli . Des loups de mer bien frais et une salade de seiches à l'encre . Un petit moscata , de l'eau , un café . Il était seul et se réjouissait d'être seul . Un loup de mer se mange seul , concentré . Pas de bavardages ...

Cavalli attendait sa fiancée , Deby , qui devait venir par le prochain avion de son Ecosse natale . Elle ramenait toujours du Lagavulin en cask de 20 ans d'âge . Généreuse ,elle était .

Ils s'étaient connus à Venise . Quoi de plus banal !

Le san Daniello leur avait préparé le cappuccino et les petits biscuits , sous la musique d'une harpe céleste .

 Ils étaient ici par hasard . Leur rencontre , une chute dans un escalier surplombant un canal . Canalli Geogio , Cavé pour les intimes , l'avait vu s'écrouler . Pas de mal , mais la présence chaude du commissaire envers la petite rousse aux yeux bleus . Ils s'en étaient allés à l'hotel le plus proche , chargé de Woody Allen et d'autres enchanteresses .

Ils dûrent partir avec les petits bâteaux à moteur , où , chaque fois , on risquait l'eau ...

L'un partit pour Palerme , où il exerçait . L'autre ... le suivit .

La maison de la plage était pratique . Simple avec Maria faisant le déjeûner et le ménage . Maria ne s'en laissait pas compter et , parfois avé ses humeurs ." Canalli , tu dormais , tu feras ta chambre toi-même ..." , trouva-t-il ce billet .

Ils s'installèrent devant . Le wisky était le bienvenu . Des glaçons à l'eau écossaise . C'est tout ce qu'ils pouvaient se permetre . Pas l'eau du robinet : dégueulasse .

La bouteille allait de l'un à l'autre . Un athlète de 50 ans pour une femme , si mignonne de 34 ans . Elle exerçait le métier de professeur d'italien à Edimbourg , dans cette viille , sâle , triste et froide . Le faît de voir Canalli la ravigôtai . Canalli , de son côté , tombait raide dans ses bras plein de soleil roux tâcheté . Une peau douce , si douce . Les cheveux bruns lui balayaient le visage comme un courant d'air . Falbala ?

La chambre était à côté !

Ce petit séjour était une folie . Lui , il continuait de travailler . Elle , avait des vacances . La Sicile , la vraie Méditérannée .

Café chaud  . Quatre tasses , il en a bu . Il est vrai que le wisky était si bon que la bouteille finissait au rouge .

Il devait , avec Luigi , son collaborateur s'occuper d'une histoire de traite des enfants ( tunisens , algériens , marocains et , ceux des pays de l'Est ) .

Deby allait faire les boutiques avec la Fiat chuintante du commissaire . Le marché était là à quelques kilomètres et , elle avait besoin de lunettes de soleil , d'un maillot de bain du crû ... et d'un petit cadeau pour georgio . Elle en était folle !!!

Après un divorce , elle avair dû voyager , pour ne pas perdre l'esprit . Alexander , quatre ans , était resté chez ses pappys .

Les pappizs se connaissaient depuis trente ans et , formait un couple rassurant . ILs étaient de Bournemouth , au sud de l'England . Ils emmenait le petit aux machines de la plage . Il fallait mettre dix pences et une petite grue cherchait de menus objets , sans compter le cadeau magnifique : la montre .

Deby était rassurée pour son fils , mais pas pour son amant . Elle lui préparait du risotto  , agrémenté de rougets cuits dehors .

Elle avait eu le temps d'acheter ses pacotilles , de ne pas se faire piquer sa carte banquaire ... Les rougets étaient du matin . Grillés , ils seraient sereins .

Entre eux , il y avait des trattorias et , quelque fois , sa cuisine , à deby . de temps en temps , elle se risquait pour un poulet au wisky . Mais il fallait pas abuser .

Elle se baigna . L'eau était fraîche , hachée .

Canalli était déjà arrivé au commissariat depuis deux plombes . Luigi , lui , Avanporti s'était réunis dans le bureau du chef qui fumait des chesterfield  ( une vraie cheminée ) . La campagne anti-tabac commençait seulement maintenant . de toute façon , il était grillé !

Que se disèrent-ils ?

Les bâteaux , il faut appeler çà des bâteaux amerissaient à longueur d'année pour des foules de plus en plus nombreuses .

Les passeurs étaient là . Morts ou vifs , ils les largaient à 500 mètres du rivage . Beaucoup mourraient , des familles étaient séparées . Ils leur avaient tout donné et , devant les carabiniers , la fuite si possible ou le rapprochement conjugal ... Au black , sans permis de séjour . Le téléphone arabe fonctionnait bien .

La tentation de la Sicile pour les Tunisiens était énorme . Pas de liberté dans leur pays , pas de travail , à part la vente de cigarettes à l'unité . Ils étaient là aussi pour les bouteilles d'eau fraîche . Mais , ils ne vivaient pas . Les familles avaient sept enfants ou plus dans deux pièces . Djerba était pour les estrangers . Il n'y avait pas grand chose à en tirer , le luxe ne leur parviendrait pas , à part des boulots pas payés . De l'esclavage . Tout ceci ne réussissait pas à nourrir une famille de huit .

Les bâteaux montés par ces esclaves ressemblaient à des planches en bois . Ils ne pouvaient tenir la mer .

Mais , les contrebandiers , habitués aux cigarettes , avaient trouvé meilleure pitence . Du transbordage à 3000 euros , le passage . Cher ... et pas certain de rester .

Les capitaineries appelaient sans arrêt les douaniers qui n'étaient pas assez nombrreux . Des retours , il y en avait . Les mêmes , ils finissaient pas les reconnaître .

Les morts par noyade , par violence étaient si nombreux que 50% n'y arrivait pas ... au rivage ! Les familles étaient dispersées , dépecées , hagardes , soùlent du vent . Ils étaient entassés en fond de cale , avec les rats et les cloportes . Ils ne mangeaient pas . La Lybie les virait .

Les marchands de cercueils se frottaient les mains , comme après le passages des Dalton . Ils n'avaient pourtant pas le temps de mesurer et , leurs cercueils étaient lamentables . Là , encore , du fric à gratter .

*

*     *

On ne rigole plus .

Canalli avé ses sbires avait monté un piège ... à eau .

Ils avaient observé les mouvements de ses galettes de mer . ( merde ! ) .

Mais les contrebandiers , les vendeurs de viande avait trouvé l'endroit au aucune des embarcations ne viendraient : un petit port particulier , avec une grille , une barre de fer , unZodias de 175cv ? Dans un grotte habitée par les crabes et des poissons " électriques " , se profilait un quai après 5 mn de bâteau ...

Les petits étaient triés et parqués . Comme le temps du Dr hengel , ils étaient contrôlés , voir , en bonne santé ...

Ils devaient servir .

La Sicile est réputée pour son "marchand aux exclaves " : un petiit foie  , des yeux , du coeur .

" Ils " venaient très nombreux , comme au Mexique ... L'itinéraire de certaines agences en complicité avé des cliniques était réputé . 50 000 $ le foie ( he! Tout compris ) . C'étaient pas des voleurs !!!

Canalli avait observé , dans sa tenue de plongée  , une baraquue qui était foutue comme un petit port . D'ailleurs , des porcs s'en occupaient . La grille était électrique . Le chemin était parsemé de rochers acerbes . ET la " marchandise " arrivait . Des enfants de 5 0 18 ans , aussitôt enfermés dans des pièces secrètes . TRIAGE.

Ils étaient amenés suivant la demande d'organes !

Bien sur qu'ils ne le savaient pas . Des murmures étaient parvenus aux enfants ... et ... ils cherchaient à fuir de cet enfer glauque . Les poissons électriques s'en occupaient , puis , ils étaient bouffés par des milliions de crabe .

Les ordures avaient calculé un coef.de perte . Mais , les bénéfices étaient grandioses . De rien à plusieurs milliers de dollars .

Evidemment la maison était sous la couverture d'un juge , d'un dottore ...d'un chevalier !

Mais , les photos avaient été prises . Canalli avait suivi l'accès de ce port . Invisible du rivage !

" Ils " attendaient la prochaine livraison , cachées au milieu des noix de coco qui franchissaient le détroit . Les douaniers étaient bluffés . Et puis , des disparitions , des morts , c'était leur routine journalière !

Canalli , avé ses renforts attendaient .
La lune était pleine . Pas besoin de phares !!!

Tout doux . Le moteur du Zodiac tournait à peine .

Mais , ils étaient submergés de photos . Ils ne voyaient pas le lieu , mais se doutèrent que la partie n'était pas enlevée !

De nombreuses kalachinkovs , des surins sur le goule des gamins ...

C'étaient de vraies ordures !

Et en avant toute !

Il y eut des tirs répétés de pistolet-mitrailleur .

Les carabineiri avaient de quoi répondre !

Ils finirent par envahir cet espace , où trois hommes oeuvraient à la mort .

 Mais , ils étaient morts !

Trois cadavres , des peaux à tanner . Des extrêmes à éliminer ! A dépecer , tellement leur charge était puantesque .

VENDRE DES MORCEAUX D'ENFANTS POUR LA BOURGEOISIE DE L'EUROPE !!!

Merde ! Il fallait supprimer ces filières .

Trois morts , 45 enfants ... Qu'en faire ?

Le débat sur l'immigration n'avançait guère .

Quelques uns fuirent . Ils feraient la manche à Vigata . Si des maq . ne les prenaient pas .

Canalli !

canalli !

Sombre comme ces enfants . A se mordre et fumer trois fois plus de clopes ...

Que faisaient les politiques .

L'Europe , de toute façon était condamnée à cette immigration sauvage .

Les gamins de sept ans avaient l'habitude de mettre les mains en l'air !!! Les pays d'où ils venaient incarnaient la violence subite et ... aidée des européens .

Canalli . Wisky . Deby . Dodo .

Un besoin de se laver , en se jetant dans la mer et , faire la planche ...

Une douche , deux douches ( çà puait tellement ) ...

Et , la peau si douce de son amante . Ses yeux bleus-verts qui comprenaient la douleur !

Un espace de réparation .

Une union , à fond ...

Deby , qui avait suivi l'enquête était dégoùtée . Son ami n'était pas dans la " fraîche " .

Elle s'attachait et , le cadeau de deux dauphins fut accepté avec joie !

Deby devait retourner en Ecosse , froide , sale ... Elle avaient des enfant à éducationner R° . Des petits sales et môches qui ne seraient pas hachés comme en Sicile !

Ils avaient convenu de partir à Maurice !

Un début ???

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : policier
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 21 mai 1 21 /05 /Mai 20:39

...Cf.Article précédent .

Cher Jacques ,

Tu pensais qu'on pensait de toi être un saint homme !

Manque de bol !

Ramasser la merde , tu sais faire , et même si tu es mport , il y a toujours le gendre pour faire de la pub.

Pauvre de toi : " Voyages en translacanie " de jean Oury , ont montré quel salaud tu étais .

Branler la chose , tu savais faire .

Faire passer ton discours obscure et dégénéré , après 68 .

Bravo .

Tu as tes délateurs .

Tu as une oeuvre , mais quasi-complètement orale .

Le sergent Shreiber , c'était une thèse , les écrits étaient écris .
Mias les 27 tomes de ton oeuvre ne sont que miroir ; enregistrement de ton ego surdimensionné .

Le fric t'intérassait , il n'y a pas de doute .

Le con d'une femme aussi ...

ET , toi , perdu sans tes adorateurs !!!

Adorateur est bien le mot d'une subrillance, de lamentables jeux de mots .
Et pourtant , le séminaire sur les psychoses fût marquant .

Tu ne devais pas être responsables .
Tu te situes comme Duraille , imbitable , trois T à télérama ...

Et on étudiait ...

Et pas une psychologue sans le programme de tes élèves tous pervers , de sacrés gros lots !!!

Et , malgré tout , tu transmet ton innoposabilité R° à tout .
Le maître , qui en suivant bien , était la face du professeur . Heureusement , tu aimais les voiles , les vapeurs .

Tun nous a saoulé .

28 ou + de séminaires à 25 euros , pièce , c'est du nanan ... de l'oseille , du syntome qui se mérite qu'avec du blé ...

Tu es couvert .

Tu es subbrillant . Pas brillant .

Darc , M.Audiard, A.Simonin ont été plus fort que toi .

Mais , ils n'étaient pas de la FACULTE .

As-tu penser à Fuck Ultime . OU va te faire enculer ...

*

*     *

Tu ne seras

jamais

un

saint homme

./

trop de morts

././

trop de perversité

./././

trop d'orgueil

././././

Une mégaloamnie

rampante comme tes

cigares tordus

./././././

TORDU

TU ES

Par moumousse - Publié dans : psychiatrie , psychanalyse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 21 mai 1 21 /05 /Mai 20:30

......" Qui connaît lacan , c'est du nanan "

En référence au fric , aux peronnes bouzillées par un grand homme , mais un salaud de pervers ....

*

*   *

Par moumousse - Publié dans : Dix : n'importe quoi d'inclassable !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 21 mai 1 21 /05 /Mai 19:58

.........Le sinthome de Jacques Lacan , Editions du champ freudien , 248 pages , mars 2005 , 25 euros pour 248 pages , c'est du vol!!!

Voici ce que je pense après avoir lu une dizaine de pages et écrit sur le bouquin .

* Le Saint-Homme qui n'était surtout pas Lacan .

* Page trois : S'amuser avec les mots , c'est assez facile .

Là , exagération et chiasse de ce mec .

On paie 25 euros pour de la merde !

Tout le monde peut faire des blagues à la Pierre Dac . Mais , Pierre Dac savait faire des blagues ...Et c'était un grand homme!

Alors , de nouveau pour J.A.Miller , c'est de trop !!!

Il se présente mieux dans une émission à rire . Quel foutraque !!!

Un Saint Homme , alors que c'est une radasse . La pute à prendre n'importe qui , n'importe où !

MAIS LE FRIC EST LA .

Mais , Jacques , tu nous auras emmerdé une bonne partie de notre vie et ces lectures sont aussi merdeuses que ton analité ( et perversion ) .

Autres remarques :

* Lamentable , histrionique et anal .
* On fait des mots , des phrases et rien que des conneries superficielles ( la culture en est aussi superficielle ) ///

STOP

* Il est rarement d'être aussi en colère dès le début d'un bouquin !!!

* TU NE SERAS PAS LU

* Gardes ta merde pour toi et les connards qui te suivent et lit plutôt la crtitique de lacan sur la mort de nombreux mathématiciens essayant de formaliser l'objet " petit a " .

* Lire plutôt  : Voyages en Translacanie ....

C'est du bon . Cest du réel . Pas de la daube ou soupe lacanienne que son gendre a mise en avant .

FRIC TU ES , FRIC TU SERAS .

Alors J.A.M. va sur les plateaux de télé ou des jeux , mais arrêtes de nous faire chier avec des écrits d'un obscure salaud !!!

Sinthomme : voilà la plus grande mégalomanie dite .

Et non , tu ne seras jamais J.Joyce , c'était un ECRIVAIN ET PAS UN BRANLEUR DE MOTS .

CHUT !!!

ILPARAIT QUE C'EST UNE GRANDE OEUVRE .

A DEDIER A TOUS LES CONNARDS PSEUDOPHILOSOPHES ... QUE LA MERDE NE DEPLAIT PAS .

SINTHOMME ? SAINT GLAIN GLAIN .

ET ON OSE DONNER EN PREMIERE PAGE LA PHOTO DE JOYCE .

TOUT EST VOLE ... TOUT EST PRIS POUR UNE THEORIE DE MERDE . VOLEURS . VIOLEURS DES OEUVRES DE GRANDS ECRIVAINS .

A COTE ? C'EST PIPI CACA DANS L'EAU .

MERDRE

./

CHIOTTES

././

DE LA MERDE

./././

ET ON FAIT DES

CONFERENCES LA DESSUS

././././

TU NOUS

OUBLIES ?

HEIN!

./././././

POUBELLE

Par moumousse - Publié dans : photographie,littérature
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 mai 7 20 /05 /Mai 16:09

....Le pourquoi .

Ayant envie d'écrire un bouquin : un recueil de nouvelles ... Je m'y mets .

Elles condensent un univers foisonnant de lectures diverses à tout point ... De pensées cinglantes , de formules , de géographie , d'histoire , de latin , etc ...

Ces lectures renvoient le plus souvent à des bouquins entiers .

Pour l'instant , je ne sais pas faire .

Alors , l'entraînement se poursuit ...

Mais deux heures à chaque fois , à n'importe quelle heure du jour et de la nuit : il faut de inspiration .

Elles ( les nouvelles ) me plaisent . Elles renvoient à de l'éphémère .

Courtes ( peut-être trop ) . Il faut savoir qu'Over-Blog sanctionne sévèrement les textes trop longs .
Pour l'instant , je n'ai pas de serveur ni de site adapté .

Il faudra que je compile en plusieurs variétés les articles déjà écrits . Il y a plus d'une piste !

Et supprimer les fautes d'orthographes , de frappe : ce qui peut prendre un temps très long !

Assez parler de soi ... let's dance again !!!

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : policier
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 mai 7 20 /05 /Mai 15:54

......J'ai oublier de fêter le 800ème , pardi .

C'est une grave erreur .... mais 1000 sera un feu d'artifice , sans artifices .

Le retard ou la célérité se rejoignent pour faire bloc .

Je n'ai pas dit célébrité .

Mais , à cette époque :environ 10 000 pages lues depuis le début du mois . A vous de juger .

En avril 2007 , j'avais 14 962 pages lues .

Je donne ces chiffres pour indiquer où l'on peut en être d'un instrument de paroles et , j'insiste de paroles !

L'indicateur du matin est précieux .

Non seulement , il donne le nombre de pages , mais le nombre de lecteurs , ce qu'ils lisent et l'insertion dans les moteurs de recherche : Google , Yahoo , Live Search pour le moment .

Il donne aussi les mots-clés des moteurs , mais ceux-ci ont du retard ou se plantent . Cf.Mes commentaires à droite de l'article que vous lisez .

Il fô s'améliorer , en quoi ? Je n'ai pas de remarques suffisantes .

Donc , qui aime mes topos me suivent ...

Il y a de l'espérance dans l'air .

Le ciel est nuageux et , plein de promesses et bla , bla , bla ...

A vous de voir

./

Je n'ai pas changé

la maquette depuis le

début , il y a un an

././

J'ai seulement changé

les commentaires

à gauche et à droite

du texte

./././

Trop de mots pervers nuisent

././././

C'est pourtant la tendance

./././././

Elle est dégueulasse!!!

Par moumousse - Publié dans : réalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 mai 7 20 /05 /Mai 14:17

.....Tristesse , pas leste , KC : pourquoi ?

La France est encore libre .

Des tas d'appels pour rien .

Tristesse , bassaisse puisqu'il s'agit des vôtes ...

Maladresse .

Les cheveux se dressent sur la tête .

Ah!Bon! Ouverture ? NON ET NON

CE BLOG FAIT UN PEU DE POLITUQE , MAIS , IL Y A LE RESTE

: NOTAMMENT DES NOUVELLES POLICIERES ;;;

DES LAPINOUS ET DES LAPINOUTES !

Dommage!!!

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : photographie,littérature
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 mai 7 20 /05 /Mai 13:41

.....Comme pour tout noveau gouvernement , l'état de graisse dure sis semaines à deux mois .

Au secours , yal'feu et les flammes surgissent de partout .

ysonpartou!!!

Même la gôche est altérée .

Bysantin ce sarko et , Jospin donne des leçons , lui qui est parti la queue entre les jambes en 2002 , pour se réfugier dans son île !

Il fait très fort et de tout bois .

Partout , vous dis-je .

Et Kouchner sur le Darfour .

Et pis , et pis , ceux qui savent jouer à la marelle sont capables de faire un mauvais bond , le paradis ou l'enfer ...

On verra leurs capacités à jouer , avant de nous annoncer presque le pire ! Mais , il y a pire que pire !

Nous n'en sommes qu'à une période calme avant les législatives ...

Le PS sera présent ... en ordre dispersé et , Mme Royal à Djerba et tous ces gardes du corps . Pas moyen d'être tranquillos !!!

" Tout feu , toute flamme " , on s'brûlerais pour qiquonque .

Mais les tenues anti-incendies sont données à chaque ministre .

Même Kouchner qui devra " batailler "Et pis et pis , les nouveaux Ministres ou Ministresses sont déjà en campagne ( champagne ais-je dis ? ) .

Et pis , MSF et Médecins du Monde , il va y avoir besoin en phrance ( Hirsce ) .

Enfin , les gars et les filles , pendant ce temps , çà vous occupe ... tout pendant que S. nous ponde des mesures titanesques au 31/07 , de préférence .

Nous sommes heureux que les français soient contents ( 69% pour Kouchner , 69 disait gainsbourg ) ... Et le cul en l'air !!!

La phrance vit un état de crasse .

La France est bénaise .

La France est gouvernée . Il faut croire que Chirac et Villepin ne gouvernaient pas !

Maintenant , " le pli sur la couture " et "éxécution!!! " .

Travail , famille , patrie au zazard .

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : Politique politicienne
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 mai 7 20 /05 /Mai 12:40

..... " NAITRE OU NE PAS NAITRE N'EST PAS LA QUESTION "

D'AILLEURS ? ON S'EN BRANLE ....

Socrate et perruchon .

*

*    *

Par moumousse - Publié dans : Dix : n'importe quoi d'inclassable !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 mai 7 20 /05 /Mai 12:09

.....Les zoziaux ( orthographe? ) de R. Queneau .

Ont pris leur douche , ce matin.

Sentant la pluie arrivée , ils s'étaient munis de leur gel-douche , shampoing , after tout ... et , 42 mm d'eau , plus tard , en trois heures ...

Ils étaient propres comme un sou neuf .

Delà , ils se remirent à chanter .

Contents , qu'ils étaient !

Après cette sécheresse de trois jours , ils en avaient besoin ... de la pluie , si clémente et si polluée .

Un saule pleureur de 20m de haut est une sorte de HLM pour oiseaux .

Tout en haut , les pigeons ( en couple ) et les colombes ( en couple ) . Plus bas , se tiennent les merles ( des merveilleux chanteurs ! ) .

Plus bas , tout l'échantillon des passereaux : moineaux , étourneaux , rouge-gorge (un seul ) et mésanges dont le ventre est si vert qu'il se confond avec les feuilles du saule

Ac'theur , ils vont casser la graine .

Une mangeoire , des pains au chocolat sont prévus pour leur gouloterie R°

Ces petits malins veulent aussi s'attaquer au cerisier du voisin . Il va mettre des moules de bouchot au bas , pour dégoùter les oiseaux , de par leur odeur .

Mais , moi , je m'en fiche . Les zoziaux , j'aime . Ils chantent et ne me bousillent pas mes plantations .

Hier , un petit olivier.

La semaine dernière , un petit citronnier .

La semaine d'avant , un oranger etc ...

çà pousse et , la vie conjointe des plantes et des oiseaux me paraît harmonieuse !

pizzicatti ...

*

*     *

Par moumousse - Publié dans : aventure
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 19 mai 6 19 /05 /Mai 17:07

 

 

////M.Cantourla , âgé de 77 ans , berger de Sicile , devait payer sa dime pour la " cammora " .

Il était fatigué et ... seul .

Sa bergerie contenait six brebis et un âne .

La porte de la bergerie ouvrait sur le "salon " . Le sol était parsemé de tomettes irrégulières .

Rien d'extravagant , une cheminée , une cuvette , un poele , quelques chaises , une table de six pieds .

Il possédait également un Winchester de 12 , cassé . C'était la mode ...

De temps en temps , il tirait sur un chevreuil ... pour manger .

Ses ressources étaient très minimes , surtout quand il avait payé .

Dans son jardin , quelques patates , tomates , aubergines et puis de l'ail , de l'échalotte , du thym et du romarin.

M.Cantourla affinait un fromage de chèvre ( de celui dont on dit , ma bonne mère ! ), onctueux . On y trouvait de temps en temps des asticots : signe de bonne santé du fromage .

Les ânes se succédaient et fournissaient  la charcuterie .

Pauvre sysiphe ; le dernier baudet , il ne le méritait pas .

Le pain venait d'un four qu'il alimentait lui-même de petit bois .

Son lait , son pain , son vin ( il avait quelques arpents de vigne rèche ) , son saucisson , son fromage et quelques légumes étaient suffisants pour lui .

Vie tranquille .

Vie de labeur .

Vie de paye .

Il en avait marre de tout çà ... !

L'arthrose , un coeur un peu défaillant ( des stents ), le souffle lui manquait . Il ne fumait pas , pourtant .

La fumée provenait du four à pain .

Il buvait raisonnablement son vin âpre et finissait-il par penser qu'il était autonome .

Cet homme , M.Cantourla avait une fille et un trésor , soit deux trésors ( Marietta , sa femme , était morte d'un cancer deux années auparavent ) . Il se sentait seul et inutile ...

Sa fille , Maria avec ses deux petites filles : Renata et Marinella ( Monsieur s'était barré comme un lâche après avoir tapé , tapé sa femme ) .

Elles avaient huit ans et douze ans .

C'était de vraies jeunes filles , qui habitaient à quelques kilomètres de leur grand-père . Dans un petit bourg de rien .

Elles allaient à l'école de la commune et maman tenait une épicerie-bazar , où l'on trouvait de tout .

Les deux gamines aidaient après leurs devoirs .

Sa fille , ses deux petites filles étaient pour M.Cantourla un trésor d'or et de grâce .

*

*     *

C'était trop beau !

M.Cantourla avait eu des relations sybillines avec la mafia . Mais , c'était il y plus de 45 ans !

De là , un casse lui avait fourni 500 millions de lires en petites coupures .

Ses " associés " avaient fait de la tôle : trente ans .

ILS étaient sortis .

Ils avaient , 78 , 81 et 79 ans .

Mais la vengeance est sourde . La seule utilité est de se venger pour se maintenir en taule !

Ils étaient fumasses depuis trente ans .

Un casse , oui . Deux employés tués au crédit Mutuel  et la totale .

M.Cantourla conduisait la 11 cv noire . Il n'avait pas été chargé , par manque de confiance de participer au casse même .

Après les coups de feu ( AK47) , trois bandits , deux morts ,un blessé . Il ne savait que faire , sinon fuire à grande vitesse dans les petites ruelles de Marengo . Son "colègue" pissait le sang .

Une balle de 7,65 en plein bide .

Il n'allait pas tarder à ...

Notre homme essaya de le soigner . Avec son coutelas , il tentait de retirer la balle ... Ils devaient aller chez un véto pour que la plaie soit propre . Le malade était à moitié dans le coltard et buvait sans cesse de la vodka ...

Ils trouvèrent dottore Camisa à quelques kilomètres de là .

Celui-ci , menacé par la Winchester , fit son turf . Il saupoudrait d'antibiotiques la plaie abdominale . Il donna à Luigi ( le blessé ) quelques comprimés d'aspirine et des sulfamides .

Ils passèrent devant une pharmacie et se firent servir des pansements .

Le véto et le pharmacien voulaient appeler les carabinieri ?

Pas facile d'appeler alors qu'un canon de 12 menace ta gorge !

*

*   *

Des garçons , des mauvais bougres d'un vingtaine d'années . Petits-fils de nos vieux délinquants ...

Ils n'en voulaient .

Le père Cantourla avait du souci à se faire .

La " gourgoude " était lourde .

Leurs vies de papier mâché à coups de H et de violences étaient de la merde .

Ils s'étaient renseignés : peut-être qu'il y avait un trésor quelque part , dans la lande ? Le sable ?

Et si c'était vrai . Les gâteux avaient peut-être raison . C'est pour dire qu'ils étaient infirmes et déments , mais leur mémoire ancienne était conservée .

Cantourla . Cantourla .

M.Cantourla ne s'étaient pas servis du pognon , il n'en avait pas eu besoin .

Il souhaitait le donner à sa fille et ses petites filles .

Les trois maudits firent la route alcoolisés , qu'ils étaient . Ils allaient faire la fête au vieux !!!

Ils savaient qu'il avait une fille .

Ils décidèrent de passer par l'épicerie , et , tout en buvant de la corona , attendaient les petites filles de rentrer de l'école .

Ils étaient prêts . Leur casier judiciaire était déjà long comme un jour sans pain !

Ils avaient leurs armes , des fines lames de Tolède ...Bien qu'Italos ( mais la qualité , c'est la qualité ) .

Ils maintenaient la femme et ses filles avec leurs coupe-gorge .

Elles devaient télephoner au vieux . Sinon !!!

500 millions de lire en petites coupures dans une valise : c'était la monnaie d'échange .

Cantourla était devenu malin ...

Son fusil de 12 cassé , des grenades de la deuxième guerre mondiale , du poivre ( plein de poivre ) ...

Il se rendit au lieu dit . Avec son âne Socrate . Il avait les yeux de Lino ou de Clint . Il avait sa carrure .

Les trois gus étaient un peu cons . Trois contre trois .

Les fillettes pleuraient ...

BOUM!

BOUM!

Deux grenades plus tard , ces enmanchés suaient ... Ils ne savaient pas d'où venait cette charge . Ils s'en doutaient , mais ne connaissaient pas la puissance de feu du vieux !

Un partit en reconnaissance , il prit deux cartouches  (trafiquées et ne laissant aucune chance ). Une au bras . L'autre l'a achevé ... En plein front !

Le deuxième ne voyant pas son cop. venir , y alla mollo !

Il était tellement vigilent qu'il fut aveuglé par une tonne de poivre . Il hurlait de douleur . Les yeux étaient rouges comme de la viande de boeuf . Il prit lui aussi deux cartouches , une au ventre , une au front pour l'achever . D'ailleurs , il ne voyait plu ren .

Le dernier restait seul ...

Que fallait-il faire ou penser ?

Drame , oui .

Bêtise , oui .

Pas lui , il se sentait plein d'un héritage de vieux maffieux ...

Mais le costume blanc à rayures noires était trop voiyant . Il ne s'en doutait pas , pusique c'était l'uniforme habituel , avé le Borsalino ...

Des Raybans . Roses . Un pitre , mais dangereux .

Cantourla le contourna . Celui-ci avait fait la bêtise de sortir de l'épicerie ... grenade trouva .

Il y en avait partout .

L'épicerie était désinguée . Toutes les trois étaient maculés de raisiné .

La peur tombait . Les larmes luisaient .

Plus d'épicerie !!!

Mais , ils s'en étaient sortis grâce au vieux . Merci .

*

*     *

Avé les 500 millions de lire , ils fondèrent un carlemarché qui attira tout le monde aux alentours .

Ils étaient heureux .

Mais , ils firent promettre au vieux d'arrêter ses conneries .

Au menu du supermarché , il y avait du saucisson d'âne , du fromage qui pue et ... beaucoup d'amour .

 *

*     *

Par moumousse - Publié dans : policier
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Texte libre

Blog mature qui mérite un regard , dans les coins .
La surveillance est présente , mais , il faut surpasser le désir .

Alors , blog un peu fou . Mais , capable d'un grand sérieux .

Merci à tous et à toutes.

La Blog attitude .... ?

En tout cas , comme dirait SNCF ,

se prendre au sérieux ne serait

pas une attitude professionnelle !

AVERTISSEMENT !!!!!!!

CE N'EST PAS UN BLOG DE CUL. ENCORE MOINS DE SEXE

LES CONNERIES DE GOOGLE SONT TROP IMPORTANTES

POUR NE PAS LES DENONCER . ALLIEZ DES MOTS AVEC D'AUTRES MOTS

EST IMPROBABLE ? NUL ET NON AVENU .

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus